Publication

Chroniques d'investissements dans le logement au Sénégal

Au Sénégal, l’accès au logement abordable est une préoccupation importante pour la population ainsi que pour les pouvoirs publics. Le déficit de logement est estimé à 300 000 dans tout le pays, dont près de la moitié à Dakar. De plus, les données récentes compilées par le Center for Affordable Housing Finance in Africa (CAHF) en 2018 montrent que les coûts de construction des maisons les moins chères demeurent hors de portée pour une grande partie de la population dans le pays.

Ce rapport présente les résultats d'une enquête menée dans la région de Dakar, afin de mieux comprendre comment les ménages à bas revenus investissent dans leur logement et les contraintes auxquelles ils sont confrontés tout au long du processus. 

Les principaux résultats suggèrent que les ménages à bas revenus de la région de Dakar sont majoritairement propriétaires (53%). Les locataires représentent 43% et les autres statuts d’occupations (logés à titre gratuits et sous-location) 4%. Parmi les locataires, la majorité (68%) ont déclaré avoir des plans d’investissement dans le logement.

Cependant, l’analyse du profil des propriétaires montre que la moitié seulement d'entre eux ont obtenu leur logement à la suite d’un investissement (achat ou construction), l’autre moitié à la suite d’un héritage ou d’une donation.

Et parmi ceux ayant investi dans leur logement, le financement s’est fait dans la plupart des cas sur fonds propres : seuls 10% ont bénéficié d’un financement bancaire pour l’achat ou la construction de leur logement.

Vu l’importance que revêt l’accès à la propriété pour les locataires, il apparaît important de mettre en place des mesures pouvant faciliter l’investissement dans le logement, particulièrement pour les moins nantis. Quelques pistes de solutions sont présentées dans le Rapport. 

À propos de cette Publication

Par Nketcha Nana P.V., Cheick Ibrahima Diop, Thierno Birahim Niang, Ousseynou Ndiaye.
Date de publication